COMMENT DEVELOPPER UN MENTAL FORT

Comment développer un mental fort ?

Développer un mental fort nous ramène souvent aux sportifs. Et pour cause : à capacités physiques égales, c’est toujours celui qui a le plus fort mental qui l’emporte.

Qui doit travailler son mental ? 

Tout le monde doit et peut travailler son mental pour optimiser ses chances d’atteindre un objectif.

Que vous soyez une mère de famille avec une quantité de tâches à accomplir, ou un chef d’entreprise avec de multiples responsabilités.

Prenons l’exemple, vous avez un rendez-vous important, personnel ou professionnel à préparer.

Imaginez-vous arriver à votre rendez-vous, confiant et détendu. Imaginez-vous répondre aux questions avec une totale aisance et confiance sans stress.

Un travail de préparation mental en amont, permet de vivre cette situation.

Pour obtenir des résultats j’utilise des outils de mise en situation, de visualisation d’imagerie mental et de PNL, utilisés dans le monde du sport de haut-niveau.

Nous sommes tous doté d’un mental puissant dont il faut en être conscient. Nous disposons des capacités pour le dompter. Plus le mental est faible, plus il soumet la personne. A l’inverse, plus il est fort, plus il la stimule. Il en va de même pour notre corps physique.

Il ne faut jamais perdre de vue que l’Humain est le principal pilote (programmateur) de l’outil le plus puissant qui puisse exister. C’est à dire notre cerveau-mécanisme, qui est composé du binôme cerveau et système nerveux.

A ce titre, il faut savoir le nourrir et le traiter en vainqueur pour mettre en marche le mécanisme de réussite. Sinon, on enclenche celui de l’échec.

On enracine nos pensées en nous comme le ferait un hypnotiseur professionnel, pour en faire des croyances qui deviennent nos vérités. 

Mon coaching vise à détruire « les limites imaginaires, les chaines invisibles » que l’on s’est imposées soi-même. Afin de retrouver la force mentale en se reconnectant à nos ressources ou anciennes expériences réussites ou en créant de nouvelles expériences.

Grâce aux progrès des neurosciences, on a une meilleure compréhension du fonctionnement de notre mental et de son influence sur le corps humain. On sait, aujourd’hui, que l’esprit ne fait pas de différence entre une expérience réellement vécue et une expérience intensément imaginée. Notre mental est donc autant imprégné par ce qui est cru que par ce qui est vécu. On va utilisé cette habilité cognitive pour mettre à profit dans le sens positif afin de rétablir de bonnes opinions et renforcer le mental.

Les effets de nos croyances sur notre physiologie, sont identiques à l’effet placebo. Ce que l’esprit croit (LA PRISE D’UN MEDICAMENT), et non ce qui est (RIEN) en réalité va déclencher un processus de guérison.

L’arrivée du 10 km d’Annecy

Prenons l’exemple, si on tombe dans le piège des comparaisons qu’on se juge en fonction d’une autre personne. Et qu’on valide une représentation de nous-même inférieur à l’autre. On le devient. 

Ou bien, si on a tendance à ressasser les scènes d’échec ou les frustrations. C’est inconsciemment une certaine manière de les revivre ou de les ancrer plus profondément en nous, sans nous en rendre compte.

En agissant de la sorte, on va inconsciemment utiliser notre imagination pour élaborer des programmes qui vont influencer nos comportements futurs. Et notre mental va s’aligner sur cette image. C’est ce qu’on appelle de l’auto-sabotage. On va donc, inconsciemment, soi-même développer un mental faible.

Et a contrario, si on se perçoit de façon objective, qu’on ne se compare pas de façon inférieure aux autres. On va déclencher des réactions positives de notre organisme, et donc développer un mental fort, qui ne fera qu’appliquer à la lettre les informations qu’on lui a fournies.

Notre mental agit sur nous exactement de la même manière dans notre quotidien.

Nourrissons-nous de saines pensées envers nous-mêmes !

Nos croyances de la réalité vont déterminer ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire. Ce que nous considérons comme possible ou pas est rarement en fonction de nos vraies capacités. Mais plutôt en fonction des croyances que nous entretenons à propos de nous même. La carte que nous percevons n’est pas le territoire. Mais une représentation de notre perception de la réalité.

Je vous écoute

0 + 7 = ?

Déplacements auprès des particuliers, sportifs et entreprises,
sur Aix-les-Bains, Annecy, Chambéry, dans toute la Savoie, la Haute-Savoie,
dans l’Ain, l’Isère et en Suisse romande, Genève, Lausanne…
ainsi que partout en France par Skype !

This site is protected by wp-copyrightpro.com