LA PUISSANCE DU DIALOGUE INTERNE

LA PUISSANCE DU DIALOGUE INTERNE

ON REFAIT LE MATCH !!!

Vendredi soir, c’était Match de basket : Aix les bains 12ème contre EVREUX 18ème (dernier) du classement.

Vu le classement le match ne semblait pas présenter de grandes difficultés.

C’est ce qui s’est confirmé, à la fin de la première mi-temps 17 points d’avance pour Aix. Mais résultat final, Aix a perdu 73 à 75 !

Techniquement, tactiquement, physiquement, Aix avait tout pour gagner. Mais mentalement il leur a manqué quelque chose !

Un ingrédient déterminant « the Mental » !!

Ils ont perdu par « excès de confiance ». Le trop de confiance les a fait aborder le match avec une faible ACTIVATION. Résultat on ne déploie pas toutes ses potentialités. C’est ce qui à permis à l’équipe adverse de reprendre confiance et d’élever son niveau.

Les joueurs Aixois, semblaient trop faciles, psychologiquement « le match était gagné d’avance, avant même que l’arbitre ai sifflé la fin » !

Mais voilà ce qui arrive quand on « Baisse sa garde trop tôt ».

On a assisté à la construction de deux spirales psychologiques parallèles.

Celle d’EVREUX qui était ascendante au fur et à mesure qu’ils marquaient des points qui les rapprochaient vers la victoire. Même si ils partaient de très loin. On a observé une construction de jeu de qualité grandissante.

Et celle de Aix qui était descendante au fur et à mesure qu’ils perdaient du terrain. A cela est venu se rajouter, un contrôle émotionnel de moins en moins efficace. Une mauvaise gestion du stress au fur et à mesure que les adversaires gagnaient du terrain. On a pu aussi observer que les joueurs Aixois, n’étaient plus efficaces dans leur prise de décision. Et donc dans l’efficacité du geste.

Cette spirale c’est traduite sur le terrain. Une chance de gagner c’était présentée à 40 secondes du match !! Avec une faute, un lancé franc.

Si ils marquent, ils remportent le match !!! Les deux lancés francs, ont étaient loupé !!!!

Je reviens sur l’importance du MENTAL :

As-tu remarqué l’inter dialogue continuel entre toi et ton cerveau ?

Il te parle tout le temps !!!

Il te parle la veille d’un entretien professionnel, d’un match, pendant le trajet, juste avant que tu rentre sur le terrain ou que tu rentres à ton rendez vous… et souvent négativement. Pas vrai ?

Sais-tu que les champions, ils profitent de leur « voix interne » pour l’utiliser positivement ?

A force d’entrainement, ils arrivent à en faire « leur allier ». C’est ce qu’on appel dompter son mental.

Ils l’écoutent et ils prennent le contrôle de la discussion. Ils influencent leur dialogue interne.

On entend souvent dire de certains sportifs ou de certaines personnes « Il est fort mentalement ! ».

C’est une spirale vertueuse, plus on entraine notre mental et plus il est fort et plus il joue en notre faveur.

Et le contraire est aussi vrai, plus il est faible, plus il s’impose à nous et plus il nous commande.

Exemple :

  • Si tu as un langage intérieur négatif à l’entrainement, ton dialogue sera aussi négatif le jour de la compétition.
  • Si tu as un langage intérieur négatif en préparant ton rendez-vous pro, ton dialogue sera aussi négatif le jour de ton rendez-vous.
  • Apprends à prendre l’habitude de te parler positivement. Au lieu de juste l’écouter entrer ses données dans ton GPS.
  • Pour notre cerveau il est tout fait normal d’avoir des pensées négatives, c’est l’expression de notre instinct de survie qui se met en place. Ce qui va faire la différence c’est la rapidité avec laquelle toi tu vas « prendre le micro » et te tenir un dialogue positif sur lequel tu vas te concentrer.

Conseil du jour : Entraîne-toi tout les jours à avoir un discourt positif qui vient contrer ton dialogue interne. Et choisi des phrases courtes !

Et toi qu’en penses- tu de tout ça ?

2 réponses
  1. David
    David dit :

    Je confirme, avant mon entretien d’embauche je me disais  » Je n’ai pas le niveau pour ce poste, j’avais un noeud dans le ventre » Résultat je n’ai pas pu me libérer lors de l’entretien, j’étais hyper stressé, ce qui c’est soldé par un refus. Alors que j’avais le diplôme pour le poste.

    Répondre
    • Hacen
      Hacen dit :

      Bonjour David,
      Merci pour votre témoignage.

      Avez-vous trouvé une solution pour résoudre votre problématique ?
      Ou à faire un travail avec un accompagnateur mental ?

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *